Death Valley National Park

Après les quelques jours de retour à la civilisation dans la ville du péché, nous prenons la route direction le désert. La Death Valley enregistre une moyenne de 40 degrés de juin à septembre. Le record fut de 57 degrés en 1913, ce qui en fait l’endroit le plus chaud sur terre.

Le nom du parc est trompeur car malgré ses hautes températures, il y a énormément d’espèces végétales et animales qui vivent dans ces écosystèmes. En revanche, ce parc est immense ! Plus de 13 000 km2 … nous n’avons exploré qu’une partie forcement.

Le premier jour, nous avons d’abord fait un arrêt à l’entrée Est du parc au Zabriskie Point. Les fans de U2 pourront reconnaitre une pochette d’album.

Ensuite, nous avons parcouru Badwater Road. À 9h du matin, il fait déjà 28 degrés et nous ne sommes qu’au mois de mai. Badwater Basin c’est l’océan de sel de la Valley. Les lacs présents au fil des années ont laissé des résidus salés sur une immense surface.

Le premier arrêt, Devil’s Golf Course, nous fait découvrir des rochers de sédiments qui ne donnent pas envie de courir dessus. Ils sont tous super aiguisés et c’est très compliqué de marcher au milieu. Le nom vient du fait que seul le diable serait capable de jouer au golf ici …

Nous passons devant Artists point qui, malheureusement, est impossible d’accès cette semaine la. Nous arrivons quand même à voir (de loin) les différentes couleurs sur les rochers qui donnent leurs noms à l’endroit.

Le deuxième arrêt sur la route est l’étendue blanche de sel et accessoirement le point de plus bas des États Unis (85 mètres en dessous du niveau de la mer). C’est aussi un des endroits les plus chaud du parc.

Nous marchons 1 km pour aller voir de plus prêt les formations de sel. La chaleur est vraiment étouffante. Sur les 2 kilomètres aller-retour, nous buvons un litre d’eau chacun et il est à peine 11h.

Pour respirer un peu, nous mangeons vers Furnace Creek. C’est une espèce d’oasis en plein milieu de la Valley avec hôtel, station essence et même un golf ! C’est vrai que c’est logique de mettre un équipement qui requiert autant d’eau en plein désert …

Nous partons ensuite pour plus d’une heure de route en direction nord voir le cratère Ubehe. En chemin, nous passons aussi devant les dunes de sable de Mesquite. Nous avons un petit souvenir de la dune du Pilat sur le coup.

Nous sommes rendus à 38°C à 13 heures. Heureusement, le cratère est sur les hauteurs et la température baisse un peu au fil de la route.

Nous avons tenté une randonnée de 1 km pour voir de plus petits cratères derrière celui ci mais la chaleur nous a vite fait arrêter au milieu (ça grimpait non-stop). Nous profitons quand même d’une très belle vue.

Les autres points à visiter étant assez loin, nous allons nous poser pour la nuit dans un mini camping au milieu de la Valley. Le coucher de soleil était superbe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close